Produire sur peu d’espace, c’est possible !

La planète a largement assez de superficie pour nourrir tout le monde.

Certains médias nous sonnent régulièrement que la terre est trop petite pour produire assez de nourriture pour sa population qui ne cesse de croître, ou du moins, ils assurent qu’une agriculture intensive utilisant des produits chimiques est incontournable. Tout cela est totalement faux et ne constitue que l’avocat des grandes multinationales qui cherchent  toujours à étendre leurs tentacules.

Les terres ne sont pas toujours utilisées comme elles devraient l’être.

Beaucoup de terres sont utilisées pour produire des agrocarburants ou des céréales qui servent parfois à nourrir des animaux herbivores. Nous produisons aussi beaucoup de betteraves à sucre pour répondre à une consommation excessive de sucreries. Pour revenir aux agrocarburants, les terres cultivables françaises sont de vingt-neuf millions d’hectares, quelqu’un a calculé que pour répondre aux besoins en énergie du pays, il faudrait 66 millions d’hectares.

image : pixabay

Nous devons réapprendre à consommer et connaître les priorités.

Si notre consommation portait principalement sur les fruits et légumes, le problème de productivité ne se poserait plus. En effet, un hectare de légumes apporte beaucoup plus de rendement nutritif véritable qu’un hectare de céréales. Une famille californienne démontre qu’il est possible de produire assez de nourriture pour l’auto-consommation, et même d’en vendre, et cela sur 370 mètres carré en mode biologique.

Regardez la vidéo :

30 septembre 2018 23 h 43 min