Le safran, l’or rouge.

Produire du safran en France, c’est possible.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le safran pousse très bien en France presque partout, il est même très prisé par les négociants. La nature du sol est plus déterminante que l’aspect climatique. Le safran réussit mieux dans une terre reposée comme derrière une prairie.

Une culture réservée aux passionnés.

La culture du safran n’est pas compliquée mais exige beaucoup de temps, surtout pendant la récolte qui se concentre sur le mois d’octobre (plus tardivement la première année). Tout est fait à la main, le machinisme est exclu car la terre ne doit pas être tassée. La culture reste toujours en place car les bulbes se multiplient. La première année, 60 % des bulbes produisent une fleur. L’année suivante, chaque bulbe donne en moyenne deux fleurs.  Il faut 150 fleurs pour obtenir un gramme de safran qui se vend autour de 30 euros, c’est-à-dire 30 000 euros le kilo, c’est-à-dire plus cher que l’or…

Pistils de safran. Image Pixabay

 

Véronique Lazérat, une des pionnières du safran français en vidéo :

Véronique Lazérat organise des visites et des stages, voir son site : http://www.boutique-safrandefrance.fr

21 septembre 2018 0 h 23 min