Le piège des semences commerciales

Le but des semences du commerce est surtout commercial. Un agriculteur qui veut produire des semences pour les vendre doit les inscrire au catalogue officiel. Le coût de l'inscription pour une seule variété est de 6000 euros auquel il faut ajouter plus de 2000 euros pour le maintien au catalogue pour les dix premières années. Les semences paysannes échappent à cette inscription car elles sont trop nombreuses et leur volume est limité. Vendre des semences paysannes. Les semences non inscrites au catalogue peuvent être vendues si elles ne sont pas destinées à un usage commercial (comprenant végétaux pour nourrir des animaux destinés à la vente) ou s'il s'agit d'espèces non réglementées (petit épeautre, sarrasin, millet...). Pour plus d'informations, vous pouvez vous rendre sur le site de Réseau Semences Paysannes. Les semences F1 sont faites seulement pour être vendues par leur "créateur". Les semences F1 ne sont pas faites pour être reproduites par l'utilisateur, celui q…
Lire la suite
  • 0

Semences de plantes résistantes

Les plantes sont faites pour être résistantes. Quand les plantes réussissent à vivre avec un déficit d'eau, un excès d'eau ou sans aucun traitement, les graines qu'elles génèrent vont donner naissance à d'autre plantes résistantes. Elles résistent à l'épreuve endurée par la plante mère. Plus le processus est renouvelé, plus la résistance grandit, c'est la technique employée depuis des années par plusieurs semenciers paysans. Deux exemples en vidéo :   Une autre vidéo avec Pascal Poot :
Lire la suite
  • 1